Lucas Beaufort
About Me
Work
Blog
Contact
Facebook

 

Que dire lorsqu’on a déjà tout dit ?
Je suis gémeaux ascendant vierge, natif de Cannes, hôpital des Broussailles.
J’ai une mère, un père, un frère et deux sœurs.
J’aime la vie, les bonnes tables, la nuit et les fables depuis mon 1er jour sur terre. C’était en 1981.
Ma 1ère maison se trouvait rue James Grant Milne, un coin propice pour dévaler les pentes en planches à roulettes. J’ai de suite accroché, ma  mère moins, lorsque je revenais les chevilles cassées.
J’aime toutes les sortes de pâtes : les coquillettes, les coudes rayés, les tagliatelles, les Penne rigate, les farfalles et les pâtes au « Neuneuf » de mon frère. J’aime les films d’horreur, ceux de Sam Raimi et « les griffes de la nuit » de Wes Craven. J’aime le mercredi, car c’est le jour où je récupère ma lunch-box chez ma mère.
J’aime le bleu, le vert, le jaune, le rouge, le blanc et le violet. J’aime m’endormir sur mon chat tout en écoutant «Hooves» de Bowerbirds. J’aime courir  et transpirer, j’aime lire et transpirer, j’aime me poser devant mon mur et imaginer ce qu’il pourrait devenir si ma femme me laissait faire. J’aime les gens heureux et tristes, les gueules cassées et les beautés vierges, ceux qui ont une histoire à raconter.
J’aime la mélancolie, les notes stridentes et la sensation du Faber Castell sur ma feuille remplie de peinture fraîche. J’aime rentrer du bureau et faire un détour par les courbes bétonnées de Mandelieu. J’aime me pencher vers l’avant et rêver du lendemain. J’aime dormir sur le ventre et sentir mes pieds hors du lit. J’aime me coucher tard et me lever tard. J’aime les discussions animées, les claques dans la gueule, les rictus qui en disent long. J’aime les bulldogs et les beagles qui ronflent. J’aime d’autant plus s’ils bavent et font des bruits de lave-linge...